Réflexions sur l'avenir : Windows 8 - openSUSE 12.2 - Ubuntu 12.10

Un bon gros sujet bien geekesque s'il en est. Pourtant à l'aube du déploiement de Windows 8 et de sa ModernUI très "tablettisante", la question de la remise en question justement doit se poser. Surtout que mon matériel est un tantinet vieillissant (même s'il répond encore parfaitement à mes besoins vu que je ne joue quasiment plus sur PC, ni ailleurs d'ailleurs...).

Je l'ai déjà dit : j'ai installé openSUSE 12.2 avec GNOME 3 sur un de mes vieux portables (KDE, j'ai beau essayer, pas moyen... Pourtant c'est le plus proche de Windows à mon sens...) et je fais mumuse avec le GNOME Shell, voire même avec les dépôts de Tumbleweed (la rolling release d'openSUSE).
Rien à redire de l'expérience linuxienne : lancer Chromium est identique quel que soit l'OS, et pour le reste vu que je travaille surtout avec des outils issus de l'open source, je retrouve la même chose également (GIMP, Libre Office (même si je dois souvent produire des document sous MS Office... bonjour la compatibilité)...).
Gros bémol : pas de pilote propriétaire pour la vieille Radeon intégrée, donc des performances qui me semblent quand même en deçà de ce qu'elles devraient être (malgré l'âge avancé du vénérable ordinateur...).

Pourtant j'ai voulu quand même tester la version d'essai publique de Windows 8 sur mon deuxième portable (je suis très conservateur dans l'âme), et quelle ne fut pas ma surprise vis à vis de la prise en main du bestiaux... Que ce soit clair, je suis à la base fan de Metro, pardon ModernUI, depuis l'avènement de Windows Phone 7, le style sobre et épuré me bluffe et me ferait presque (j'ai bien dit presque...) regretter mon allégeance à Android. Cependant, ce qui est adapté à l'usage tactile ne l'est pas forcément à la souris et au clavier (et vice versa).
Alors oui, il y a un semblant de bureau avec une barre des tâches sans menu démarrer (???) pour pouvoir utiliser les bons vieux exécutables, mais le futur proche annoncé est la généralisation des applications sauce ModernUI. Parfait pour des petites applications à la sauce tablette/téléphone, mais je reste circonspect quand à l'efficacité au quotidien de la solution.
Je dois reconnaître que mon jugement est surement durci à l'encontre du nouveau Windows car son démarrage sur mon vieux PC est lent... très lent... TROP LENT !!! Là où même un Vista s'ouvrait en 2 minutes, il lui en faut presque 5 pour daigner m'afficher le merdier les tuiles... Par ailleurs la carte graphique intégrée n'ayant pas de pilotes spécifiques pour Windows 8, la sale résolution a achevé de me dégoûter de la bête.
Ce qui me rassure, c'est qu'il semble que je ne sois pas le seul dérouté par 8... On verra bien si un jour je change de PC si j'aurais envie de m'y plonger plus en détail.

Enfin, sur mon "fixe", j'ai profité de l'existence de Wubi pour faire un test d'Ubuntu 12.10.
Wubi est un outils génial dans le sens ou il permet d'installer Ubuntu à partir de Windows dans un fichier qui lui fait office de système de fichier indépendant, tout en restant dans le giron dudit Windows, donc sans aucun effet adverse pour l'environnement de base de l'ordinateur (tellement vrai quand vous avez une partition de restauration du bouzin, gaffe à rien lui faire à celle-là...).
Un simple redémarrage permet de switcher entre les 2 OS sans que Ubuntu ne soit pénalisé par une virtualisation. A priori, le seul souci vient d'une perte de performance dûe à l'installation au sein d'un système de fichier de Windows, moins adapté qu'un bon vrai partitionnement. Mais rien de bien méchant, la bête tournant au petit oignons.
Au sujet d'Ubuntu : Unity ou on aime ou on n'aime pas, le fait est qu'à moins de tenter l'aventure avec une des variantes comme Kubuntu, on ne peut pas y couper... Finalement, la prise en main n'est pas si désagréable que çà, et l'on retrouve des repères "à la Windows" dès que l'on comprend que le dock latéral est à peu près équivalent à la barre des tâches avec les raccourcis ancrés dessus. Le plus déstabilisant reste les menus ds applications qui se fondent à la barre supérieure mais qui n'apparaissent qu'au survol de la souris... une petite habitude à prendre.
Comme pour son petit camarade openSUSE, ma logithèque ne s'est pas trouvée trop pénalisée, et j'irais même jusqu'à vous avouer qu'au jour d'aujourd'hui il est devenu mon système préféré à l'usage (ne reste plus qu'à configurer Insync pour avoir ma synchro Google Drive et mon petit monde sera parfait...).

En conclusion, le monde de l'informatique est plus que jamais à un tournant dans l'histoire des OS, de par le bon en avant de Microsoft pour Windows 8 qui oblige les utilisateurs à se remettre en question et non plus à se cramponner comme de simples mollusques à leurs petits habitudes acquises au fil du temps. Le créneau est à saisir pour les distributions Linux, d'autant plus que leur maturité n'est plus à démontrer (ma tablette graphique et mon imprimante fonctionnent sans que j'ai eu à faire quoi que ce soit niveau driver, que demander de plus ?) et que les questions d'ergonomie pour l'utilisateur lambda sont à l'ordre du jour, n'en déplaisent aux puristes des commandes en terminal (un coup à prendre, je le faisais bien sous DOS à l'époque de Windows 3.11...).

La partie ne fait que commencer, pour notre plus grand plaisir amis utilisateurs...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire