Le saut de la foi


Non je ne vais pas vous dévoiler l'emplacement du Saint Graal, je ne suis même pas menacé par des soldats nazis... J'ai simplement décidé de franchir le pas une fois pour toute et de passer sous Ubuntu 12.10 en dual-boot avec Windows 7.

Çà y est, il a craqué me direz-vous... oui et non. Je m'explique : oui j'ai installé Ubuntu, oui c'est GRUB qui est dorénavant mon gestionnaire de démarrage, mais non je n'ai pas abandonné tout espoir de faire machine arrière si le besoin s'en faisait sentir (comprendre : récupérer un Windows 7 qui démarre seul si je me lance dans la bidouille de trop pour tenter "d'optimiser" mon expérience linuxienne...).

J'ai juste profité du fait qu'il existe une distribution dérivée d'Ubuntu qui intègre en son sein ce qu'il faut pour effacer toute trace de son passage sur votre PC Windows si l'aventure tourne court (du moins en théorie, j'espère ne pas avoir à tester ces fonctionnalités). Cette distribution est tout simplement intitulée Ubuntu Secure Remix (description par ici). Elle ajoute simplement quelques raccourcis au dock latéral de Unity pour permettre d'effectuer simplement les tâches précitées. Bien entendu, une fois ceux-ci retirés, vous retombez sur une Ubuntu on ne peut plus classique, avec juste un PPA ajouté pour la maintenance de ces petits logiciels.

De quoi profiter un peu plus pleinement qu'avec Wubi du monde de Linux, sans sacrifier sa bouée de sauvetage...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire