Dichotomie


Un cliché, un post. C'aurait été digne au mieux d'un message Facebook ou Google+ pensez-vous. Non. Au delà de la photo-météo inutile, ce que cette image m'inspire c'est une réflexion sur la dualité des choses.

Dualité multiple si je puis dire : à un niveau basique, opposition d'un temps ensoleillé sur ma tête à ce moment (qui ne durera pas pour ceux qui veulent absolument savoir la météo à ce moment là...) alors qu'un orage violent se dresse face à moi, ce qui a pour résultat le double arc en ciel au centre ; à un niveau mental, tiraillement entre l'émerveillement quand à cette singularité chromatique (pour une fois qu'il y en a un avec des couleurs aussi soutenues) et l'agacement du type blasé pour qui ce n'est que le résultat prévisible de la diffraction de la lumière par les gouttelettes de pluie en suspension ; à un niveau philosophique, dois-je demeurer cet innocent ignorant qui a le pouvoir de rêver devant ce joli phénomène fugace, ou renoncer à toutes ces croyances enfantines et futiles et accepter ma nature d'être raisonné et raisonnable désespérant de froideur quant à la beauté du monde ?

Peu à peu (le temps de ces cinq minutes avant que la pluie n'arrive à mon niveau), j'en arrive à la seule conclusion que je peux avoir quant à ses interrogations soulevées : je suis tout à la fois. On ne peut me réduire à une seule de ces facettes, tantôt rêveur quand je marche seul sur les chemins isolés, tantôt scientifique quand je rafraîchi mes connaissances ou que j'ai à expliquer tel ou tel phénomène de mon ressort, tantôt spirituel quand je veux bien accepter l'hypothèse du "truc" qui est la finalité des choses (ce que certains appellent "Dieu"), tantôt bassement terre à terre quand le cynisme me fait réagir sur l'état du monde qui m'entoure...

Tout çà pour une demie heure de pluie en début d'après-midi...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire