Les promenades du rêveur solitaire - La chapelle Saint Michel de Sisco en décembre 2012



Une fois n'est pas coutume, j'ai encore été visiter les environs de Sisco dans le cadre de mes escapades. Mes vacances et le beau temps aidant, j'ai décidé sur un coup de faire une escapade éclair : une petite heure de promenade aller-retour, je pouvais me le permettre aujourd'hui...

Commençant à connaître quelque peu les environs de l'intérieur de la région de Sisco, je décide donc d'aller explorer ce sentier qui mène à la chapelle Saint Michel, qui domine les environs sur son promontoire rocheux. J'en arrive toujours à me demander ce qui passait par la tête de ceux qui un beau jour décrétaient qu'ils allaient construire un édifice religieux au fin fond de nulle part. Certes, on croise bien deux-trois ruines sur le sentier qui y mène, mais près de trente minutes pour y aller, n'était-il pas plus simple de les faire plus proches de hameaux existants ? C'est une approche bassement terre à terre, j'en ai bien conscience, mais je dois avouer qu'au final je ne me plains pas de pouvoir me promener un peu dans une nature relativement isolée...

Le sentier en lui-même est très facilement repérable au bord de la petite route, et le panneau de la chapelle aussi, d'autant plus que par élimination, si vous n'allez pas vers le col Saint Jean à votre gauche, le seul autre itinéraire mène à Saint Michel. La route est agréable, un peu trop ombragée bien qu'il ne soit pas tard, la faute au mois de décembre, mais assez jolie.

La localisation de la chapelle est très sympathique, juste au bord du vide sur son rocher qui émerge de la petite prairie d'herbe rase environnante, j'en ai fais le tour même si mon vertige m'a donné à réfléchir à ce sujet. En bonus, j'ai pu grâce à mes acrobaties voler un cliché de la statue de Michel terrassant le dragon que la chapelle consciencieusement fermée renferme. Il n'est pas aussi impressionnant que je le voudrais avec son contre-jour, mais je devrais m'en contenter.

En somme une petite balade très agréable à faire pour tuer le temps...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire