Mi Mi Fa Sol Sol Fa Mi Ré Do Do Ré Mi Mi Ré Ré...



... ou l'art de la troublante simplicité.

Vous connaissez tous cet air délicat, cet air tantôt guilleret et joyeux, tantôt épique dans ses interprétations chantées et orchestrées. Cet air de quelques secondes qui fait partie d'une oeuvre bien plus longue et tout aussi grandiose, voir même encore plus vu qu'elle offre pléthore de variations autour de cette ligne mélodique.

Troublante simplicité disais-je en guise d'ouverture. Oui. Cinq notes, pas d'altérations. Nul besoin d'un doigté de virtuose quel que soit l'instrument. Au piano même pas besoin de bouger sa main de sa position. C'est à cela que l'on voit la patte du génie de la musique qui l'a composé cet air. Quand vous avez des morceaux classiques, certes tout aussi beaux, mais qui entremêlent de nombreuses lignes mélodiques et harmoniques pour arriver à l'émotion, et qui vous y opposez cet hymne, nulle comparaison possible. C'est une approche différente du beau, c'est arriver à faire ressentir l'émotion voulue de façon universelle à quiconque daigne bien l'écouter au-delà de seulement l'entendre.

D'aucuns verront dans ce discours une marque snob de pédantisme démasqué. De la part d'un homme incapable de dépasser les trois notes qui se suivent sur son ocarina et tout aussi peu capable de jouer avec ses deux mains simultanément sur un piano, ce serait tout bonnement malvenu et prétentieux, voire carrément risible. Mais ce n'est pas parce que l'on ne maîtrise pas un domaine que l'on doit s'en détourner. Sans quoi le monde serait rempli d'âmes en peine en attente de la fin inexorable, sans buts, sans passions, sans rêve ni espoir...

J'aime cette musique fluette, j'aime ce qu'elle évoque, j'aime ce à quoi elle peut être associée. Avec goût ou pas. Cette opposition flagrante que l'on peut lui prêter entre le thème de la joie et de la fraternité, et ses associations à la Orange Mécanique à cette violente puissance. Ou plus cocasse comme mon lien d'illustration. Elle rythme les humeurs, elle s'accorde avec toutes les circonstances de la vie.

Elle est belle c'est tout.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire